Patrimoine

Le suffixe asc est celto-ligure.

PATRIMOINE

Le suffixe asc  est celto-ligure. La racine bl-ew-is (hauteur éminence) est probablement préceltique. Le tranché du blason fait allusion à une pente herbeuse. La rose rappelle que les Blausascois sont placés sous la protection de la Vierge. Quant à la molette et aux couleurs, elles évoquent la Famille Tonduti de l’Escarène. Cette appellation pourrait également être d’origine Languedocienne. Une carte sarde de 1760 mentionne castel de blausasc. Autres mentions : Bleusasco en 1835 et Blausasco en 1860.

Village de l’arrière pays niçois, Blausasc bénéficie ainsi d’une situation géographique privilégiée et présente l’avantage d’être à la fois proche de Nice et un endroit calme et reposant en toute saison avec un panorama magnifique sur la vallée du Paillon et sur ses hauteurs, la vue sur la ville de Nice et environs.

Un patrimoine et une nature préservés

Chapelle de Notre Dame du Terron 

 
INVITATION-CARTON1docx-1

Dominant Blausasc, elle est dédiée  à la Nativité de la Vierge (pèlerinage le 8 septembre). La chapelle chevauche un vallon assez escarpé ; elle a sa source miraculeuse où venaient boire et se laver les malades. Construite en 1642 sur des fondations préexistantes au quartier « Castel », ancienne possession de la famille Grimaldi de Monaco. La chapelle s’effondra et fût reconstruite en 1703, elle fût de nouveau consacrée en 1927. La statue aurait été volée par les gens de l’Escarène qui la déposèrent à la Condamine ; elle aurait regagné la nuit suivante le Terron en laissant sur les rochers les traces de ses pas.

Le 8 septembre 2018, lors du pèlerinage à Notre Dame du Terron, la municipalité a inauguré la réhabilitation de la Chapelle.

La Vierge de Notre Dame du Terron a retrouvé son éclat d’antan et sa luminosité. La restauration de la Chapelle qui aura pris plus d’un an, a pu se réaliser grâce à la participation financière exceptionnelle des habitants et avec le partenariat de la Fondation du patrimoine, L’envie des élus était de faire de cet édifice un joyau patrimonial, il s’est achevé avec son inauguration en grandes pompes. L’autel extérieur disparu depuis des décennies a retrouvé sa place, ainsi que le clocheton. C’est un héritage magnifique à transmettre aux générations futures.

Église Saint-Pierre

Construite entre le XIXème et la seconde moitié du XXème siècle, l’église de style italien classique domine la place. Son clocher à lanternon et son escalier à double volée font sa particularité. Une statue du Saint Patron s’abrite dans une des niche de la façade.

Le Palais Saïssi

Ancienne demeure du Premier Consul de Nice Alexandre Saïssi de Châteauneuf (1823, 1832, 1833 et 1834), le bâtiment, datant du XIXème siècle, est décoré  de la plus haute distinction du Royaume Piémont-Sardaigne : la croix des Saints Maurice et Lazare.

L’Oratoire

Construit vers le XVIIIème siècle en pierre enduite, l’oratoire abritant une statue de la Vierge à l’Enfant permettait aux voyageurs de s’y recueillir avant de continuer leur route vers l’Italie.

Fontaine à trois bouches

Située dans le cœur du village, cette fontaine datant du XIXème siècle est taillée dans le calcaire. Elle comprend aussi un abreuvoir et possède trois bouches, une particularité ornementale pour un village de notre taille.

L’Ancienne Mairie-école

Datant du début du XXème siècle, l’ancienne mairie-école est restée en activité jusque dans les années 1980. La frise extérieure laisse apparaître des rinceaux de végétaux stylisés et des angelots.

Romarins

Nos forêts regorgent d’arbrisseaux poussant à l’état sauvage, sur sols calcaires : le  romarin  possède de nombreuses vertus phytothérapeutiques mais c’est aussi une herbe condimentaire et une plante mellifère ( le miel de romarin est très réputé).  Selon la légende, le romarin était à l’origine une plante à fleurs blanches. Avant de donner naissance à l’enfant Jésus, Marie aurait déposé sa cape de couleur bleue sur un romarin planté devant l’étable. La cape aurait déteint sur l’arbrisseau et c’est ainsi que depuis, tous les romarins fleurissent bleus. Certains voient dans cette légende une autre origine possible au nom « romarin » à savoir Rose de Marie (l’appellation anglaise étant Rosemary).

Oliviers

L’olivier symbole de Paix, de sagesse et d’éternité, est un arbre d’exception qui opère une véritable fascination. L’origine de ce symbole se trouve dans la Bible. En effet, après le déluge, Noé rend sa liberté à la colombe, et lorsqu’elle revient, elle tient un petit rameau d’olivier dans son bec. Sa silhouette noueuse d’une noble beauté évoque le soleil, la chaleur et le chant des cigales. Son feuillage gris vert persistant toute l’année en fait l’un des plus beaux arbres. A Blausasc, la commune compte des milliers de ces arbres et nous en sommes fiers. A chacun d’y accorder un intérêt.